biocoop femme

L'entreprise BIOCOOP, spécialisée en alimentation bio à Cabestany.
Témoignage de Sarah, Responsable de l’entreprise

Recrutée en novembre 2008 au sein d’un magasin spécialisé dans les produits bio, Marie Noëlle , employée polyvalente a intégré une équipe d’une quinzaine de collaborateurs dans des conditions favorables.

Lorsque j’ai recruté Marie-Noëlle, je savais qu’elle souffrait de problèmes de santé. Son expérience dans la grande distribution m’a intéressée. Le choix a été de l’intégrer à notre équipe en lui aménageant son planning. Certaines tâches de travail comme les mises en rayon et les charges lourdes ont été limitées », explique Sarah, gérante du magasin.

Il y a deux ans, l’employée est victime d’un accident de travail, ce qui a pour conséquence l’apparition d’une nouvelle pathologie motrice. A son retour d’arrêt maladie, l’objectif était de rechercher des nouvelles solutions d’aménagement au plus vite.

Le Sameth 66 a été sollicité par le service de santé au travail de Perpignan afin d’intervenir sur la situation de Marie Noëlle.

Sarah témoigne

Nous avons bénéficié du soutien du  Sameth 66 pour trouver une solution pour son maintien dans l’emploi. Dans le cadre d’une volonté commune, nous avons engagé un travail avec le médecin du travail et un ergonome missionné par l’Agefiph afin de définir les conditions dans lesquelles la salariée pouvait reprendre ses activités

Marie Noëlle a repris le travail dans le cadre d’un temps partiel thérapeutique. Elle a été affectée à un poste en caisse pour limiter la manutention dans le magasin en accord avec le médecin du travail.

Une étude ergonomique a alors été  menée et nous avons choisi d’investir dans une nouvelle caisse, plus adaptée aux difficultés physiques rencontrées par Marie-Noëlle explique la responsable.

Pour l’adaptation de la caisse et les modifications apportées, le Sameth 66 a mobilisé l’aide de l’Agefiph en complément d’un co-financement avec l’employeur.

L’issue du travail et de la mobilisation des différents intervenants pour son maintien est jugée très positive.

Pour moi, en tant qu’employeur, je dispose d’une salariée qui n’est plus en arrêt maladie. C’est un avantage important puisque sa présence me permet d’avoir un certain équilibre dans mon équipe, plutôt jeune. Marie Noëlle. étant une des plus anciennes. Elle a une grande connaissance des produits, ce que n’ont pas forcément encore nos collaborateurs les plus jeunes, précise Sarah.

Dans l'avenir, si une situation similaire se reproduit, je n'hésiterai pas à contacter très rapidement les services du SAMETH afin de bénéficier de leur soutien et de leurs compétences.