OBJECTIFS DE LA PRESTATION

handicap psychique accompagnement fonction publiqueDispositif d’accompagnement dans l’emploi des personnes atteintes d’un handicap psychique.
Cette prestation est composée de 3 modules qui peuvent être mobilisés séparément, en fonction des besoins des situations et des personnes :

1. Module 1 - Diagnostic : évaluation des capacités professionnelles de la personne au regard de son handicap
2. Module 2 - Soutien médico-psychologique
3. Module 3 - Accompagnement de la personne, de son responsable et des équipes, sur le lieu de travail

Ces modules sont mis en place et conduits dans le cadre d’une concertation de tous les acteurs. Cette concertation et l’adhésion des personnes concernées par le dispositif conditionnent sa réussite.

La durée des modules est variable, elle sera établie en fonction des besoins identifiés. Elle est établie au préalable dans la mesure du possible. Néanmoins, compte tenu de la variabilité du handicap psychique, et selon les éléments nouveaux pouvant apparaitre, elle pourra évoluer en accord avec l’ensemble des protagonistes. La durée de l’intervention est définie dans une période. Cela est nécessaire compte tenu de la recherche d’information, des capacités de la personne, de la disponibilité des acteurs au sein et hors l’entreprise ou la fonction publique.
Le coût de l’intervention varie donc en fonction de la durée de l’intervention.

Les modules, mobilisables séparément, ne sont pas toujours indépendants les uns des autres. Le module 1 peut être utilisé seul, toutefois en pratique il est difficile de mobiliser les modules 2 ou 3 sans avoir développé le module 1.

Ces modules peuvent être complétés par la mise en œuvre d’un tutorat assuré par un salarié ou un agent. Ce tutorat fait l’objet d’une étude d’opportunité et de faisabilité. Dans le cas de sa mise en œuvre, les coûts inhérents pourront faire l’objet d’une prise en charge financière selon les modalités du fonds pour l’insertion des personnes handicapées dont ressort l’employeur. Le tutorat ne peut pas être assuré par ADRH Handicap et Inclusion, cependant une prestation d’appui pourra  être conçue et délivrée à la demande de l’employeur.

ADRH Handicap et Inclusion conduit depuis plus de 30 ans des prestations d’appui pour l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

Les intervenants sont spécialistes des maladies psychiques et de la réhabilitation appliquée aux situations de travail.

MODULE 1 : DIAGNOSTIC
Évaluation des capacités professionnelles

 Durée de réalisation : 60 heures maxi.

Prescripteur : employeur public avec préconisation du médecin du travail.

Public concerné : Agent de la Fonction Publique, disposant d’un titre de Bénéficiaire de l'Obligation d'Emploi en cours de validité.

Objectifs : cette étape vise à évaluer les capacités professionnelles de la personne et à lui permettre de s’approprier ses possibilités selon une triple approche : médicale, professionnelle et sociale et à transformer le handicap en capacité. Appréciation et formalisation des besoins d’appui. Préconisation des actions à conduire.
Préalable à la mise en place : contact avec le prescripteur pour analyse de la demande, rencontre de l’agent concerné (présentation de la prestation, objectifs, déroulement, acteurs concernés, règles déontologiques.) et recueil de son adhésion, validation des modalités de financement. Une rencontre avec l’employeur aura lieu avant la mise en forme du module. Elle permet de formaliser les modalités de l’intervention et les attentes.

Cartographie du handicap au travail : identifier les situations de la vie professionnelle dans lesquelles la maladie a un impact, évaluer l’impact, préconiser les modalités de compensation.

 carthographie du handicap au travail PROPSY

Modalités de réalisation 

1. Entretiens individuels avec l’agent concerné dans les locaux du prestataire

(2 à 3 rencontres selon les besoins) : recueil des informations indispensables à l’établissement de la cartographie

2. Analyse documentaire

fiche de poste, organigramme, procédures de service, synthèse des entretiens annuels, relevé d’absences...

3. Entretiens ou contacts téléphoniques avec les personnes ressources

médecin du travail, médecins traitants et spécialistes, autres partenaires médicaux, service RH, cadre de service, collectif de travail et toutes autres personnes pouvant apporter un éclairage sur la situation de l’agent concerné.

4. Étude et évaluation en situation de travail avec ou sans la présence de l’agent

Points à évaluer au cours des observations et entretiens :  Acceptation et compréhension des lois et des règles de l’entreprise, de la hiérarchie ; Adaptabilité ; Sens de l’organisation ; Autonomie (capacité à faire seul et sans aide) ; Vigilance ; Relations avec autrui ; Gestion du stress ; Résistance, endurance ; Gestion des frustrations

evaluation en situation de travail PROPSY

5. Évaluation psychotechnique : à réaliser au cours d’entretiens individuels avec la personne concernée

- Connaissances scolaires et capacités d’apprentissage : niveau disponible
- Assimilation des consignes : Comprendre et mettre en œuvre (idéation, mémorisation, capacité attentionnelle)
- Vitesse motrice, dextérité manuelle
- Patience/Impatience
- Mémoire visuelle et auditive
- Agir

6. Conclusion et restitution

Les investigations menées doivent permettre d’identifier les capacités/incapacités de l’agent, les points de vigilance et les freins à prendre en considération. De ce constat doit découler des préconisations en termes de compensation, de conditions de travail à privilégier et à éviter, d’aménagement de poste, éventuellement de reconversion à envisager et des accompagnements nécessaires pour mettre en œuvre le plan d’action proposé.
- Rédaction d’un bilan de la prestation avec plan d’action
- Validation du contenu du bilan avec la personne concernée au cours d’un entretien individuel
- Réunion de restitution en présence du représentant de l’employeur, du médecin du travail et de la personne concernée, si possible.

 MODULE 2
Soutien médico-psychologique

Durée de réalisation : de 20 à 40 heures/an, par tranche de 6 mois d’intervention.
Cette prestation peut être réalisée de façon concomitante aux autres prestations du dispositif. La mise en œuvre se réalisera sur un rythme moyen de 2 rencontres mensuelles.

Prescripteur : employeur public avec préconisation du médecin du travail.

Public concerné : Agent de la Fonction Publique disposant d’un titre de Bénéficiaire de l'Obligation d'Emploi en cours de validité

Objectifs : s’assurer que les dispositifs médicaux mis en place sont bien suivis, et organiser en coordination avec les services de soins, une stratégie de compensation à la situation de handicap psychique. L’action vise à soutenir l’agent dans la construction de solutions propres à sa situation, construire un schéma personnalisé de gestion et de compensation de la maladie et des handicaps consécutifs.

Modalités de réalisation : ce module se déroule en trois types d’intervention réalisés par un médecin psychiatre et un psychologue spécialisé dans le domaine du handicap psychique. Un infirmier spécialisé pourra intervenir en fonction des besoins identifiés.

1 Module de veille médico-psychologique

Observance du traitement et des effets du suivi
Organisation de vie et impact de la maladie
Relations sociales
Hygiène de vie

2 Prestation médicale réalisée par un médecin psychiatre 

Examen et analyse du dossier, 2 rencontres annuelles avec la personne, contacts avec les services de soins extérieurs (CMP...), rencontres ou contacts complémentaires ponctuels si nécessaire.
Objectif : coordination médicale.

3 Suivi et coordination psychothérapeutique et psychiatrique

(Méthodologie à personnaliser en fonction des besoins) :
o Intervention psychiatrique (prise en charge par les régimes obligatoires)
o Thérapies Cognitives et Comportementales : concevoir et mettre en œuvre des stratégies de compensation du handicap psychique pour une adaptation aux situations de l’emploi.
o Psycho éducation : connaître la maladie psychique, anticiper les états de crise, maitrise des traitements.
o Réhabilitation psycho-sociale : reconstruire les capacités à vivre en autonomie
o Remédiation cognitive : réactiver les capacités d’adaptation, d’apprentissage, de compréhension. Adapté à la situation professionnelle.

4 Synthèse de la prestation

Sous la forme d’un tableau avec objectifs fixés, méthodes préconisées à mettre en œuvre et résultats constatés. Les synthèses, sauf situation particulière, se réaliseront semestriellement.
La synthèse est présentée lors d’un entretien avec l’employeur. Elle reprend les actions engagées et les préconisations. Pour des raisons déontologiques, les informations concernant directement la personne, son mode de vie, sa maladie et son traitement ne seront pas communiquées.

 MODULE 3
Accompagnement sur le lieu de travail

Durée de réalisation :
La durée hebdomadaire de cet accompagnement sera préalablement fixée conjointement par le médecin traitant, le médecin du travail et le responsable RH, pour une période de 1 an.

Coût de la prestation :
A déterminer, sur devis, en fonction des durées d’accompagnement prévues

Prescripteur : employeur public avec préconisation du médecin du travail.

Public concerné : Agent de la FP disposant d’un titre BOE en cours de validité (pour l’éligibilité).

Objectifs : Mise en œuvre des préconisations définies dans la phase de diagnostic et accompagnement de la personne concernée, de son responsable hiérarchique direct et du collectif de travail
________________________________________

Modalités de réalisation : cet accompagnement se réalisera autour de quatre types d’intervention. Celles-ci seront réalisées par un psychologue spécialisé dans le domaine du handicap psychique. Toutes les interventions seront réalisées sur le lieu de travail.
Un accompagnement de l’employeur sera assuré tout au long de l’intervention pour la mise en œuvre des aménagements.

1- Réunion de sensibilisation auprès du collectif de travail (1/2 journée)

Information sur le handicap psychique, ces différentes formes
Identification et traitement des freins.
Le handicap psychique est l’objet de représentations. Le collectif de travail, voire le management, construit des postures sur la base de ces représentations. Cette phase permet de rendre plus objectif le handicap psychique, de mettre à jour les vulnérabilités et d’en déduire des postures adaptées, bienveillantes mais avec les attentes liées à une situation de travail.

2- Entretiens mensuels avec le manager

Évaluation, coaching, intermédiation, aide à l’adaptation du positionnement et du management. Discerner dans l’appréciation du travail les facteurs compétences et vulnérabilités est un enjeu dans l’encadrement de la personne handicapée par une maladie psychique. Le manager de proximité ne dispose pas toujours des « clés » pour comprendre et agir de façon pertinente face à la personne handicapée psychique : comment parler du handicap, comment prendre en compte les fragilités, présenter les consignes, évaluer ?

3- Entretiens et rencontres avec la personne sur le lieu de travail

Mise en place d’un tableau de suivi de l’activité (base fiche de poste) évaluation hebdomadaire des difficultés rencontrées, recherche des moyens de compensation, évaluation des stratégies de compensation mises en place. La mise en place d’une méthodologie de l’emploi accompagné est un facteur avéré de réussite : favoriser les apprentissages in situ, adapter les conduites professionnelles, décrypter les relations, renforcer les comportements adaptés, atténuer le stress, compenser les fragilités, réadapter les représentations.
Développement de la méthodologie de l’emploi accompagné. ADRH forme ses personnels à la méthode IPS permettant de formaliser un accompagnement structuré et validé.

4- Bilans trimestriels

En présence du médecin du travail et du responsable RH après consultation du médecin traitant.
Échange sur les résultats des évaluations réalisées au cours du trimestre écoulé, détermination des objectifs du trimestre suivant

INTERVENANTS
Spécialistes du handicap psychique, de l’adaptation de situations de travail

  • Psychologue spécialisée dans la réhabilitation et la remédiation cognitive
  • Médecin psychiatre
  • Infirmier spécialiste des maladies psychiques
  • Conseiller professionnel spécialiste du handicap psychique

En cas de nécessité, des intervenants complémentaires peuvent être mobilisés : Conseiller en économie sociale et familiale, éducateur spécialisé, psychologue de la santé.